Assurance : un véhicule est-il protégé contre le vandalisme ?

Publié le : 22 novembre 20214 mins de lecture

Souvent, les voitures stationnées sur les voies publiques subissent des actes de vandalisme : carrosserie rayée, vitre cassée, tags ou pneus crevés. Selon les chiffres, près de 6 % des Français font face à de tels agissements. Dans ce cas, il convient de savoir qui prend en charge les réparations si votre véhicule vient d’être vandalisé.

Assurance auto et vandalisme : que disent les réglementations ?

En définition, un acte de vandalisme se caractérise comme une atteinte volontaire aux biens publics ou personnels (à l’exemple des véhicules). Chaque année, le nombre de foyers déclarant être victime de ces agissements ne cesse d’augmenter. Par conséquent, de plus en plus de personnes se demandent sur la couverture dont elles bénéficient avec un contrat d’assurance auto. En réalité, tout dépend de la formule que vous avez souscrite.

En effet, pour les automobilistes assurés par un contrat tous risques, la protection contre tout acte de vandalisme fait partie des garanties proposées. Par conséquent, vous pouvez obtenir une indemnisation auprès de votre assureur. Toutefois, le montant de la franchise dommage restera à votre charge. Ainsi, elle ne sera remboursée qu’une fois le responsable identifié puis la procédure judiciaire à son encontre aboutie.

Si vous avez souscrit un contrat au tiers, les dégradations ne sont pas couvertes par votre assurance. Si l’auteur est cependant identifié puis accusé par la Justice, vous pourrez obtenir une indemnisation pour les préjudices.

Quelle procédure pour obtenir une indemnisation ?

Si votre véhicule a fait l’objet de vandalisme, la première étape consiste à vous rendre directement aux autorités locales (Commissariat de Police ou Gendarmerie) afin de déposer une plainte. Pensez à détailler au mieux le sinistre et surtout, prenez des photos en guise de preuves matérielles. Idéalement, assurez-vous que les images soient de bonne qualité et concentrez les clichés sur les dégradations, sous tous les angles. Bien entendu, vous pourrez même recueillir des témoignages si possibles.

À la suite de cette étape, les forces de l’ordre vous adressent ensuite un PV (procès-verbal) à copier puis à conserver avec soin. Vous disposez par la suite d’un délai de 5 jours ouvrables pour envoyer le PV à votre compagnie d’assurance.

Informez votre assureur

Après avoir informé votre compagnie d’assurance, vous devrez attendre l’expert que cette dernière va désigner pour évaluer les dégâts et estimer le montant des réparations. Si les preuves sont formelles et que l’acte de vandalisme est avéré, votre assureur versera les indemnisations selon les clauses prévues dans le contrat.

Pour info, sachez que la plupart des compagnies d’assurance collaborent avec des garagistes ainsi, sollicitez les prestations de leur partenaire pour bénéficier d’un service de qualité. En effet, ces derniers sont généralement rigoureusement sélectionnés par l’assureur, ce qui représente un gage de professionnalisme. Parfois, le recours à un garagiste agréé par votre assureur est l’une des conditions pour être remboursé. Pensez à bien vous renseigner sur le sujet avant toute prise de décision.

Plan du site